RETOUR ACCUEIL

RETOUR JUMPY

JUMPY A FUERTEVENTURA

 

L'archipel des Canaries est une destination qui nous fait envie depuis quelques temps, ce sont des îles bénéficiant d'un climat doux toute l'année avec des paysages sublimes. Après quelques recherches, il s'avère que Lanzarote est l'endroit qui nous convienne le mieux, nous qui aimons les zones désertiques et dépaysantes, on devrait apprécier cette petite île aux allures lunaire. La compagnie ARMAS assure des liaisons depuis Huelva. Nous profitons d'une promo -50% de fin d'année, 295 euros le billet pour Lanzarote avec le JUMPY.

Nous partons mi-janvier 2023 direction Huelva, la météo étant particulièrement froide, nous décidons de longer la méditérannée plutôt que de couper au plus court par l'intérieur de l'Espagne. Etape d'une dizaine de jours à El Portus près de Cartagena, notre petit coin de paradis, puis reprise du parcours par Granada, Antequera, Sevilla et enfin Huelva.

 

 

 La magnifique  jetée historique du Rio Tinto, datant du 19eme siècle, dans le port de Huelva.

Les plages sauvages du Parc national de Doñana avant d'arriver à Huelva

 

Le ferry quitte le port de Huelva, mer calme, traversée de 27 heures.

 

05 février 2023 - Arrivée à Lanzarote, première étape au petit village naturiste de Charco del Palo. Ce village sera notre lieu de bivouac principal pendant nos 3 mois passé sur l'île. Cela fait du bien de se réveiller avec 20°, après avoir supporté des températures de 0° à 5° tous les matins sur la péninsule.

Tranquillité absolue face à l'océan.

 

Petites maisons typiques avec des jardins minéraux.

 

 

La lave est omni-présente

 

Piscine naturelle et naturiste à Charco del Palo, se remplissant à marée haute

 

Grapsus Adscensionis, crabes rouges des canaries

 

 


 Verode kleinia neriifolia

 


 Aloe vera

 

 

Plus au nord, le village de Punta Mujeres

 

 

 

 

Plus près de l'eau c'est difficile, avec accès direct à une piscine naturelle. Les jours de tempête doivent quand même être angoissants.

 


Douce nuit au milieu des champs de lave

 

Les plages de sable blanc avant d'arriver à Orzola

 

 

 

 

Encore une nuit tranquille en perspective dans les champs de lave


Verode kleinia neriifolia

 


Les euphorbes balsamifères poussent partout entre les blocs de lave.

 

Entre deux averses, en face l'île de la Graciosa

 


 Vue sur la plage de Famara

 

 


 Un petit coin de bivouac tranquille au dessus de Haria

 

12 février, la calima est là, vent d'Est à Sud-Est violent et chaud chargé de sable venant du Sahara, la visibilité est trés réduite sur toute l'île.

 

 

3eme jour de calima, le soleil est toujours obscurci par un épais nuage de sable, le ciel prend des couleurs ocres.

Devant le port d'Arrecife, l'épave du TELAMON, cargo Grec, le navire s'est échoué en 1981

 

Erosions sur une ancienne carrière de pouzzolane

 

Cabanes de pêcheurs à Charco del Palo

 

 

 

17 Février - Au Sud de l'île

 


Playa de papagayo, au fond la station de Playa Blanca

 

Playa Caleta del Congrio, une magnifique plage naturiste.

 

Front d'orage, au large Fuerteventura


Des km de marche possible, au travers d'une nature heureusement restée vierge

2 km avant les horribles urbanisations de Playa Blanca, la grande et belle Playa Mujeres, bivouac tranquille les pieds dans le sable.

 

Piscine naturelles de Los Charcones

 

Sur la côte Ouest, plage de sable noir Playa del Janubio. Trés bonnes énergies pour recharger ses batteries.

 

 

 

21 Février - Les salines de Janubio

 

 

 

Route traversant les champs de lave, en allant vers El Golfo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours aux alentours de El Golfo

 


Le diable de Timanfaya

 

Les plantations sont protégées du vent 

Etonnant de voir les figuiers résister à un environnement aussi aride, les figues sont confites sur l'arbre, un régal.

 

Bivouac tranquille aux abords du petit village de Tenesar

 

Tenesar, un petit village isolé sur la côte ouest, comme figé dans le temps, en marge des circuits touristiques. Ni l'eau, ni l'électricité ne parviennent jusqu'ici, mais la plupart des maisons sont équipées de panneaux solaire et de bidons sur les toits. Le remplissage se fait par camions citernes, car ici on ne peut pas espérer récupérer l'eau de pluie, tant les précipitations sont faibles. Sur Lanzarote, toute l'eau provient de l'usine de dessalement d'Arrecife, il n'y a en effet ni source, ni rivière, ni lac de réserve sur l'île.

 

 

 

 

 

 

04 Mars 2023 - Grosse houle sur toutes les côtes depuis 3 jours, le temps est cependant idéal pour bronzer, peu de vent et 24°, mais trop dangereux pour se baigner, alors on admire les vagues.

Jolie vue depuis le Jumpy, les nuits sont extrêmement bruyantes avec ces vagues, mais comme on aime ça, on reste sur la côte.

 

 

Les vignobles de la Geria

 

 

 

Les ceps de vigne sont protégés du vent dans des cratères surmontés de murets, leur rôle est aussi de capter et maintenir l'humidité. Ces cratères sont creusés dans le gravier volcanique (picón ou rofe). Autant dire que les rendements à l'hectare n'ont rien à voir avec les vignobles que l'on connait habituellement

 

 

 

 

Quelques volcans

07 Mars 2023 - Réveil sous la brume

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mer à 21°, un peu frais, mais agréable.

 

10 Mars 2023 - Mer agitée, la baignade va être plus compliquée...

 

 

 

 

 

16 mars 2023 - Côte ouest, des km de piste à travers les champs de lave, pour arriver sur des plages désertes de sable noir.

 

Seul au monde, loin de la foule. Plage de sable noir Las Malvas.

Mesembryanthemum nodiflorums parsemant la plage

Dans le sable se trouvent des cristaux d'olivine. L'olivine est le premier minéral à cristalliser lorsqu'un magma refroidit.

Encore une nuit calme en perspective

 

19 mars 2023 - Une nuit pas si calme, bruits étranges sous le capot, au réveil une bouteille d'eau explosée et une grosse flaque de liquide sous la voiture. Un rat assoiffé s'est attaqué au  Jumpy! plus précisément au réservoir de liquide de lave-glace.
Démontage de la roue et du passage de roue en plastique pour accéder au réservoir et constater les dégâts, un gros trou! Réparation en chauffant et en ramollissant le plastique autour du trou au décapeur thermique et en faisant fondre un bâton de colle thermofusible.

 

Salines de Guatiza datant des années 40, en semi abandon. Une petite partie est encore exploitée par Juan, qui récolte un peu de sel et la fleur de sel qu'il vend sur place.

Ancien moulin qui servait à pomper et amener l'eau de la mer aux salines

La fleur de sel, à un prix dérisoire, 3 euros le kg

 

 

27 Avril 2023 - Après être allé à Fuerteventura, nous avions envie de revenir à Lanzarote, qui est une île beaucoup plus energisante. Par un temps très calme, nous redécouvrons la plage de Famara, baignade dans une eau chaude avec de petits rouleaux.

 

 

 

 

09 Mai 2023 - Nous quittons Lanzarote, direction Cadiz avec le Ciudad de Valencia, traversée de 32h. Le navire est très récent, 2020. Les véhicules sont à l'air libre, sans aucune contrainte d'accès, ce qui nous a permis de manger et dormir dans le Jumpy.

 

Où est le Jumpy? Un vrai jeu de Tetris pour entrer et sortir les véhicules

 

Le Jumpy à Fuerteventura

 

RETOUR ACCUEIL

RETOUR JUMPY

JUMPY A FUERTEVENTURA

jumpy citroen expert peugeot toyota proace opel vivaro renault trafic amenagement van fourgon  vanlife camping-car voyages  camper furgonetas camperizacion motor-home travel roadtrip