Retour Accueil

   

Modelage en Super Sculpey

   
     
 

Débutant complètement dans ces techniques, cette page n'a pas la prétention d'être un tutorial ni un guide d'astuces sur le modelage et le moulage. Il y a donc surement de nombreuses erreurs sur les méthodes et matériaux employés. Je présente simplement ce que j'ai fait et vous fais part de mes impressions en tant que novice.

Cela faisait un moment que j'avais envie de changer un peu de méthode pour la confection de mes têtes de pilotes. Jusqu'à présent je les modelais dans une pâte à bois légère, mais cette matière n'est pas très facile à travailler et ne permet pas d'affiner les traits du visage, puisqu'au séchage, cette pâte se rétracte et se déforme assez fortement.

Après m'être documenté sur des sites et forums de figurines, modelage et moulage, le nom d'une pâte revenait très souvent, la Super Sculpey de couleur chair et la Super Sculpey Firm de couleur grise, qui comme son nom l'indique est plus ferme. Les avis étant partagés sur les préférences de l'une ou de l'autre... Je passe donc commande d'une boite de chaque chez Artgate je verrai bien laquelle me convient le mieux. J'achète également les indispensables pinceaux gomme dit "pinceaux Shapers" et un livre "Modelage Têtes et expressions par Berit Hildre" (à noter que ce site est franco de port à partir de 50 euros de commande).
Ce type de pâte à modeler est cependant trop lourde pour en faire directement une tête de pilote. Le modelage va donc servir de master pour en faire un moule puis des tirages plus légers. Avant d'acheter tout le matériel de moulage, je me suis entrainé à faire quelques têtes, car je n'étais pas sûr du résultat. Le livre est une très bonne aide, les étapes sont détaillées, l'anatomie du visage et les volumes sont clairement expliqués, il n'y a plus qu'à essayer...

Le support: Il est fait d'un socle en CTP de 10mm et d'un bout de manche à balai vissé, en bout se trouve une tige en métal de 6mm de diamètre avec un petit plateau, le tout s'enlevant facilement afin de le mettre au four pour la cuisson de la pâte.

Ce premier essai a été fait entièrement en Super Sculpey, c'est une erreur car la tête a du mal à se tenir sous le poids de ce gros volume de pâte. La forme de départ est pour moi l'étape la plus difficile à réaliser, elle est déterminante pour la forme générale du visage. Les prochaines têtes auront un noyau en papier aluminium froissé, cela permet de bien maintenir la tête et son cou et aussi d'utiliser un peu moins de pâte.

En suivant les explications du livre, on positionne les orbites à la moitié de la hauteur du visage, l'erreur classique étant de ne pas laisser assez de hauteur de front. La base de départ doit être plus petite que la tête finie, puisque l'on va ajouter en permanence des volumes de pâtes, contrairement à la sculpture où l'on enlève de la matière.

La texture de  cette pâte est très agréable à travailler, j'avais déjà fait des essais avec de la  Fimo mais cela m'avait vite découragé, la Super Sculpey est bien plus facile et onctueuse à travailler sans jamais coller aux doigts ni aux outils. Cependant la chaleur des doigts finit par la ramollir, on évite donc de trop toucher le sujet. Un passage rapide au congélateur permet de durcir la pâte si elle devient trop molle. La découverte des pinceaux gommes sur cette texture de pâte est tellement agréable que j'ai usé, ou plutôt abusé du ridage.

La Super Sculpey devient mate après cuisson, laisser au four.... un certain temps, environ 45mn, la température ne doit pas dépasser 130°

 
     

 

   

Modelage des mains

   
     
 

Un squelette en fils de cuivre est soudée à l'étain, il est plié et mis en forme avant l'enrobage de pâte. Cette matière permet de faire des détails très fins, la seule limite étant la vue et la grosseur des outils. Je me suis fait des petites spatules en acier et des aiguilles en corde à piano fines montées sur des manches en tourillons de hêtre.

Les veines sont rapportées à la fin, en faisant de très fins boudins de pâte posés puis lissés sur la main.

La main droite est refermée de façon à pouvoir tenir le manche à balai. Attention de ne pas faire toucher le pouce et l'index, en prévision de pouvoir faire le moule en latex, qui devra pouvoir se démouler en le retroussant comme un gant.

 
     

 

   

Modelage en Super Sculpey Firm

   
     
 

Cette fois j'essaye la Super Sculpey Firm, elle est donc un peu plus ferme, moins sensible au ramollissement par réchauffement des mains. Je la trouve néanmoins un peu moins agréable à travailler, les détails se gravent et restent mieux en place lorsqu'on les touche, mais le lissage est un peu plus difficile avec les pinceaux gomme. J'utiliserai entièment la boite de pâte, mais je racheterai plutôt la Super Sculpey normale.

Ce visage peut aussi bien convenir à un pilote homme que femme, selon la peinture et chevelure qui seront faites

Les botillons ont également une armature en fils de cuivre


Voilà un "kit" complet au 1/4

 

 
     

 

   

Modelage, un autre....

   
     
 

J'essaye cette fois-ci de modeler un visage très agé à l'échelle 1/4 en accentuant toujours les traits et rides. Il faut dire que je sature de voir sans cesse dans les cockpits des planeurs des playboy Californiens au sourire niais, alors que les planeurs retro sont pour la plupart pilotés par des personnes d'un certain âge.

Le nez a été témoin d'une cuisson un peu avancée

 
     

 

   

Essai de modelage en suivant des photos

   
     
 

Puis j'ai voulu essayer, je dis bien "essayer" de modeler un visage avec des photos. J'ai jeté mon sort sur l'ami Frédéric, ce sera cette fois ci à l'échelle 1/3 pour agrémenter son dernier planeur biplan le WF7. A cette échelle il va falloir vider le stock de pâte quand on connait le gaillard ;o) J'en profite justement pour faire un noyau en papier aluminium, recouvert des restes de la Super Sculpey Firm, puis recouvert d'une peau de Super Sculpey classique.

En regardant très vite, on pourrait croire que ça ressemble, mais il y a hélas d'innombrables erreurs. Quand on n'est pas "du métier" il est très difficile de reproduire les traits du visage et du regard, la moindre petite erreur d'un détail change toute la physionomie. Ce qui est toutefois agréable avec le modelage, lorsqu'on persévère, c'est qu'on appréhende de plus en plus facilement l'anatomie des volumes, tout n'est que sens d'observation. Il n'y a qu'en s'entrainant et en observant longuement des photos que l'on mémorise la forme d'un nez ou d'une oreille.

 
     

 

   

Moulage de mains au silicone 

   
     
 

 

Les masters de têtes étant à peu près à mon goût, les prochains seront de toute façon plus réussis, il est temps de se lancer dans le moulage. C'est un assez gros investissement, mais vu le temps à passer, ça reste une occupation raisonnable. Les matériaux necéssaires ont été commandés chez Artificina

 - Résine polyuréthane 78A et B
 - Mousse polyuréthane Polymousse dure 7520
 - Plastiline souple 50
 - Latex prévulcanisé
 - Silicone RTV 181 HR + catalyseur
 - Graisse blanche de vaseline
 - Talc

Là encore 2 techniques totalement différentes, moules en silicone ou en latex, je décide d'essayer les 2 pour me faire ma propre opinion.
Une base de plastiline est étalée. La plastiline est une pâte à modeler de texture grasse qui ne sèche et ne durcit pas, elle existe en différentes duretés. Les mains sont légèrement enfoncées dans la pâte, la plastiline est modelée autour des mains afin de définir un plan de joint en réfléchissant bien aux possibilités et facilités de démoulage. La plastiline est coupée aux dimensions d'un entourage en Lego, puis mise en place, les bords sont appuyés contre les Lego afin de ne pas avoir de fuite lors de la coulée du Silicone. Des empreintes de centrage sont faites avec un tourillon.

Si l'on veut avoir le volume exact de silicone à préparer afin de ne pas en gâcher, il suffit de mettre de l'eau dans le moule, de la récupérer et de marquer au feutre son volume dans le bol de préparation du silicone. Graisser le moule avec de la vaseline ou autre produit démoulant, préparer le silicone, dans mon cas, 3 % de catalyseur, ce qui donne théoriquement 15 h de séchage, il faut être très précis dans les dosages et peser tous ces produits avec une balance de précision.

Le silicone est coulé en un fin filet afin de ne pas emprisonner de grosses bulles d'air. J'ai laissé 48h de séchage au lieu des 15 théoriques, car les restes dans le bol étaient encore un peu poisseux au bout de 24h, donc on ne sait jamais... j'imagine le gachis et le nettoyage à faire si on démoule le bloc pas assez sec.

Le moule en Lego est retourné, un rang de Lego enlevé, ainsi que toute la plastiline, en faisant attention de ne pas bouger la partie moulée et les mains. L'ensemble est graissé puis de nouveau coulage du silicone

L'entourage en Lego est démonté, le moule est ouvert et les mains sont enlevées. Le moule reste assez souple, il faut faire attention en le fermant de ne pas le déformer, je l'entoure de scotch de mascage en comprimant légèrement le joint.

La résine peut être coulée, il n'y a pas besoin de démoulant sur le silicone. C'est une résine polyuréthane à 2 composants, mélange à parts égales. Le mélange se fait rapidement, la résine reste trés liquide pendant 1 mn, couler en fin filet sans remplir jusqu'en haut et faire tourner le moule pour que la résine pénètre bien au bout des doigts, finir de remplir, au bout de 3 mn la résine s'épaissit, le démoulage peut s'effectuer 1/2 plus tard.

Le plan de joint est fin et discret mais on est obligé de l'ébarber, la résine s'infiltrant dans le moindre interstice.


Vidéo du démoulage de mains dans moule silicone
Format .wmv 640px - 45s - 10Mo

 
     

 

   

Moulage d'une tête au silicone 

   
     
 

Moulage de la tête de Frédéric: cette fois ci je n'ai pas fait le moule en 2 parties comme pour les mains, mais tout coulé en un bloc.

Le pot de fromage blanc est déjà comblé avec de la plastiline pour économiser du silicone, puis remplissage avec de l'eau pour avoir le volume exact à préparer.

Préparation du silicone avec 3% de durcisseur, j'en fait couler sur le dessus de la tête pour être sûr qu'il n'y aura pas une grosse bulle d'air qui reste coincée.

La tête est positionnée dans le pot et le reste de silicone est coulé.

48h de séchage, le pot est coupé et la plastiline est enlevée et se récupère bien sûr, je sors le bloc moule/tête

Je coupe l'arrière du moule pour pouvoir sortir la tête et n'avoir qu'un seul plan de joint

J'ai essayé de couler directement de la mousse polyuréthane à 2 composants dans les moules, mais sans trop y croire quand à la qualité de surface qui ressortirait. Et effectivement au démoulage, grosse déception, l'expansion ne s'est pas fait uniformément, il y a quelques manques, le pouce, le bout du nez, des bulles d'air, des zones extrêment fines et creuses, bref une idée à oublier...

Cette fois, je coule une peau de résine PU, la résine est coulée dans le moule, et on tourne le moule pour qu'il y ait une peliculle de résine partout, en insistant au niveau des oreilles , nez, bouche, afin que ces zones soient remplies. Au bout de 3 minutes la résine s'épaissit et l'enrobage adhère partout assez uniformément. 15mn plus tard il suffit de remplir de mousse PU, l'enrobage de résine PU serait trop fragile pour le laisser vide.

Au démoulage, le plan de joint de la tête est quasi invisible. Poids de la tête au 1/3 45g et les mains 30g

 

 
     

 

   

1er essai de moulage au latex

   
     
 

Vu le prix du silicone, il m'en a fallut presque un pot pour faire les 2 moules mains/tête à 32 euros le pot, il n'était pas possible de continuer de mouler mes autres têtes avec ce produit. J'essaye alors le latex, qui lui ne coûte presque rien, 8 euros le litre. Avec 1 litre il y a de quoi mouler plus de 40 têtes!

J'ai utilisé pour ce premier essai un ancien master en pâte Plastiroc, une couche de graisse de vaseline, puis au pinceau je recouvre d'une première couche de latex. Il faut faire attention de faire le moins de bulles possible en appliquant doucement le latex. On peut également enrober par trempage, je n'ai pas essayé car ça impose de remplir de latex un gros pot pour que la tête puisse passer entièrement. La tête est ensuite recouverte de 20 couches de latex, une couche chaque 1/4h.

Une fois sec au bout de 24h, passer du talc à l'extérieur afin d'empêcher le latex de se coller sur lui même au démoulage

Quelques doutes et craintes sur le démoulage, le menton va-t'il pouvoir passer par un si petit trou au niveau du cou? j'étire le moule, le retrousse en le roulant comme une chaussette et en effet ça passe sans aucun problème ni signe de déchirement. Je ne pensais pas que ça s'étirerait aussi bien. Les 20 couches ont formé vraiment un moule épais qui se tient bien. Il n'y aura pas besoin de faire des contre-moules en plâtre.

Même principe qu'avec les moules en silicone, on enrobe l'intérieur du moule avec de la résine PU, puis remplissage avec de la mousse PU

Le démoulage s'effectue sans problème, les détails du master sont bien reproduits.

 
     

 

   

Moulage au latex de têtes, mains et chaussures

   
     
 

Puisque l'essai de moulage au latex est concluant je vais continuer sur mes autres têtes, mains et chaussures. J'ai enrobé les têtes de 22 couches de latex, je n'ai mis sur les chaussures et mains que 11 couches, je craignais d'avoir un moule trop épais qui ne se retrousse pas sur d'aussi petits objets. Ces 11 couches ne sont pas suffisantes, le moule se tient mal et sous l'effet du remplissage de résine PU, ils ont tendance à gonfler. Les prochains pieds, je leur mettrai 18 couches et 15 pour les mains.

Avant de démouler les masters, j'ai fais une empreinte des moules dans du plâtre pour pouvoir les tenir lors du séchage de la resine et mousse


Démoulage puis talcage

Les mains sont entièrement remplies de résine, les pieds aussi, mais je pense qu'on peut faire pour les botillons un enrobage + remplissage mousse PU comme pour les têtes

Là encore, aucun problème de démoulage pour les mains, les détails sont fidèlement reproduits, et pas de plans de joints comme pour un moulage dans le silicone.

Ce que je retiens de ces essais avec différents produits et que je renouvellerai:
 - Master en Super Sculpey
 - Moulage en latex
 - Tirage, enrobage résine PU + remplissage mousse PU

 

La tête de Frédéric est peinte à la Humbrol, mais là encore je vais vite oublier ce que je fais et essayer les techniques de peinture des figurinistes, avec des peintures acryliques. C'est époustouflant de voir ce que certains font en peinture sur de toutes petites figurines avec des effets d'ombrages et de lumières. Les sites et forums de figurinistes donnent vraiment envie de s'y mettre. Mais là encore, pour moi tout est à découvrir et à apprendre, des semaines d'occupation en perspective....

Peinture à suivre...

 


05 Juin 2010

D'autres essais à l'échelle 1/4, les proportions sont meilleures par rapport à mes premières têtes, mais il y a encore beaucoup d'erreurs. Il me faut environ 6 heures pour modeler une tête. Il n'y a qu'en s'exerçant qu'on arrive à visualiser et corriger les défauts.

Rajout d'une épaisse chevelure, pour voir si ça pouvait sortir du moule en latex...

Recouvert de 25 couches de latex

Aucun soucis pour démouler et passer cette grosse tignasse par le cou. J'enlèverais cette chevelure du master pour refaire un moule de tête chauve.

 

Cette fois-ci, une autre tête au 1/5eme, soit 48mm de haut

Et la paire de mains qui va avec, au 1/5eme...

 

Vient maintenant l'étape qui est pour moi la plus complexe, la finition. J'ai commandé des petits pots de peinture acrylique Prince August et de bons pinceaux.

Je me suis empressé d'essayer en m'inspirant des merveilles qui sont présentées sur les forums de figurines, et là grosse déception, le résultat ne me satisfait vraiment pas, on jette tout et on recommence...

Inutile de gâcher de la peinture, j'ai commandé "Le grand livre de la peinture sur Figurine" ce superbe ouvrage de près de 300 pages est illustré de milliers de photos, il n'y a plus qu'à dévorer ce livre à comprendre les techniques et à m'entrainer...


 Un autre essai de peinture...

et son application dans le Musger MG12a


Vidéo de la tête qui bouge (5.5mo)

 

Les mois passent sans s'en rendre compte, et les résines, latex et mousse PU risquent de bientôt être périmés, sur les emballages il est indiqué: conservation 6mois après ouverture. Je vais donc refaire une série de master de visages afin de les mouler et de finir ces produits. Tout d'abord un visage agé aux traits de brute au 1/4


28 Octobre 2010


 29 Octobre 2010 - Imaginons le avec un béret sur la tête

 

 

Moules en FORMAFORM

Les moules de ces dernières têtes vont être réalisés avec du Formaform, c'est un produit que l'on coule après l'avoir chauffé et qui est éventuellement réutilisable en le rechauffant, une alternative beaucoup moins onéreuse que le silicone.

Les granulés de Formaform (acheté chez OPITEC) sont mélangés avec le Formaform Liquid, puis chauffé à feux doux une dizaine de minutes jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. J'ai enrobé la tête de Formaform fondu avant de la placer dans le moule et d'y couler le reste, afin d'éviter d'éventuelles grosses bulles d'air qui resteraient coincées sous la tête.

Après quelques heures de refroidissement, la matière reste trés souple, autant qu'un moule en silicone sinon plus. L'ouverture du moule se fait d'un coup de cutter derrière la tête. Le moule est replacé entre 3 faces du support en agglo pour le maintenir sans risque de déformation. Comme pour les autres moulages, il y a un pelliculage de résine PU, puis remplissage de mousse PU, voir plus haut...

Le moule en Formaform peut être réutilisé pour en faire un autre en le rechauffant d'où l'intérêt de ce produit. La finesse de moulage est moindre par rapport au silicone qui reste inégalé pour faire des moules, il y a quelques micro bulles d'air qui se sont formées sur le visage. On peut y ajouter du Thermolan (fourni avec le kit) qui "fixe" le moule et le rend étanche à l'eau et à la chaleur, mais dans ce cas il n'est plus possible de le refondre en le chauffant.


Vidéo de la confection d'un moule en Formaform et moulage d'une tête
Format .wmv 640px - 3mn20s - 44Mo

 

 

Animatronic
Une autre application du moulage sur un pilote animé parlant Tchèque

Vidéo de l'animation

L'idée est de confectionner un pilote avec la bouche qui bouge et de diffuser un petit texte en Tchèque, enregistré sur un micro lecteur MP3 + ampli et HP.

Moulage d'une tête avec simplement de la résine PU, sans mousse PU à l'intérieur + un autre moulage de la partie basse du visage car il n'est pas possible de la récupérer de la découpe.

Une petite base en laiton plié en U coulisse sur une platine, à l'extérieur une platine époxy cuivré est soudé sur le U, la partie basse du visage sera collé dessus, et l'ensemble sera collé sur le bas du visage. Par l'intérieur une vis brasée reprend le mouvement avec une bielle sur un micro servo.

Une CAP de 0.8mm sert à retransmettre le mouvement du servo à la machoire. Du balsa de 8mm est collé sur les côtés du servo et l'ensemble est collé dans la tête.

 

 

La tête est montée sur un mini servo pignons métal afin de bouger avec la commande de direction. Une rondelle de CTP de 10mm est collée à la base de la tête, le palonnier de servo et 4 vis de 2mm s'encastrent en force dedans, la tête reste ainsi démontable.

L'arrière de la tête est bouchée avec du balsa poncé en forme.

Un moulage en résine PU est fait sur le dessus de tête, ce sera le support du casque bol. Du cuir fin de 0.5mm (provenant de chez decocuir) est collé à la néoprène. Les ourlets de bord sont pliés et collés. Les fausses coutures sont faites avec une CAP limée chauffé au rouge. Le cuir est poncé au papier fin de carrossier pour le vieillir.

Les entourages des lunettes sont coupées dans du CTP multiplis de 5mm mis en forme. L'intérieur de l'alu est plus petit de 0.5mm pour former une feuillure et recevoir le rodhoïd. L'ensemble est peint puis collé à la néoprène sur le support en cuir.

La moustache n'est pour l'instant pas collée, elle camouflera bien le joint de glissière de la bouche.

Le bras est fixé au palonnier du servo, lorsqu'il monte, l'avant bras se plie et ensuite la main tourne. Pour cela, un câble est fixé au tube qui supporte la main, ce tube pivote dans l'avant-bras. Lorsque le bras se lève, cela tire sur le câble qui referme l'avant-bras puis fait pivoter la main vers l'intérieur. Le fil élastique rouge sert de rappel pour remettre la main à plat en position basse. L'extrémité du câble est fixée à un ressort dur, qui ne sert que de sécurité au servo en position haute bras levé. Le ressort empêche également au câble de rester dans les gorges des poulies en position repos.

Une carte ARDUINO programmable animera le pilote, plutôt que de tout brancher sur des voies du recepteur. Ce qui permettra aussi de synchroniser le mouvement de la bouche avec le message vocal, et de déterminer des phases de mouvements du bras et de la tête.

 

J'avais envie de me faire plaisir à façonner un accessoire original. La trompe est entièrement martelée dans une feuille de cuivre de 0.5mm (une journée de boulot au marteau) la poire est en caoutchouc massif. Le vitrage avant étant ouvert au niveau de la main, on peut imaginer l'animation du bras qui ira jusqu'à la trompe: pouët pouët! avec le bruitage sur le MP3 programmé avec l'animation du pilote parlant Tchèque.

 

Ayant reçu la carte Arduino Nano et son shield, je peux me pencher sur son fonctionnement pour animer le pilote. Le principe est d'écrire des instructions en language C++ dans le logiciel d'Arduino correspondant aux mouvements désirés des 3 servos, bras, tête et machoire. Le logiciel compile ce code et l'envoie au micro contrôleur de la carte via l'USB.

Le principe de programmation, est d'assigner des temps de fonctionnement et de pause en milli secondes, ainsi que déterminer l'ordre de fonctionnement et de répétition de chaque servo, ses déplacements en degré...

 

J'envisageais au départ d'installer tout le matériel d'animation derrière le pilote, mais vu l'encombrement et le poids, j'ai préféré construire une petite caisse en CTP qui sera posée au sol contre le planeur et qui se branchera discrètement sous le fuselage. L'animation ne se faisant qu'au sol, ça ne servait pas à grand chose d'embarquer cet équipement.

Vue arrière, qui ne se verra pas, puisque la caisse sera contre le fuselage, avec le haut parleur, les interrupteurs et la prise du fuselage. La caisse est peinte à la Humbrol et vieillit, les lettrages sont peints avec un pochoir découpé à la CraftRobo.

On trouve sur ebay.com des mini lecteurs MP3, à 3 euros port compris, (faire recherche avec mots clés "mini clip mp3") Il y a différentes versions, coque plastique ou métal. J'en ai commandé 1 de chaque afin de voir s'il y avait des différences. Celui à coque métal est bien moins pratique et m'aurait été trop complexe à brancher, car il garde en mémoire l'endroit où s'est arrêtée la bande son et il faut lancer le son avec le pavé de boutons. Celui à coque plastique est idéal pour mon utilisation, car la bande son se lance à son début et automatiquement dès qu'on le met sous tension.

Boitier ouvert, on découvre un élément lipo de 130mah soudé sur 2 gros plots, facile à reprendre avec un fer à souder "normal". Je le brancherai donc sur ma batterie lipo 3S servant à alimenter l'Arduino, en utilisant qu'un élément via la prise d'équilibrage de l'accu. L'interrupteur du lecteur reste sur ON, et il suffit de couper un fil de l'alim et de le relier sur un relais branché sur l'Arduino. Je soude un fil sur la prise jack du lecteur, relié à un potentiomètre, puis direction l'ampli audio. Je peux ainsi faire varier le volume sans me préoccuper du pavé de boutons du lecteur.

Le code initial est modifié afin de déclencher le relais via le bouton poussoir, qui déclenche également en même temps l'animation.

L'enregistrement en Tchèque m'a été trés gentiment fait par Libor, webmaster de l'excellent site kolmanl.info

Le pilote est terminé. Pantalon de toile grise, chemise blanche, cravate et veste en cuir. Malgré la faible épaisseur du cuir 0.5mm, il a fallut le torturer au fer à repasser et papier de verre, pour l'assouplir et le patiner un peu.


Le code de programmation de l'animation a été refait, en ajoutant des micro coupures à la machoire, de tous petits mouvements de têtes et un petit tremblement de la main autour de la poire de trompette. Il a fallut de nouveau synchroniser les "delay" du code avec la bande son. Même si c'est perfectible, je considère que c'est terminé.


 Voir le code d'animation pour Arduino

Vidéo de l'animation

Voir toute la construction du MIRA3

 

 

 

PILOTE du NITRA 3

Pour travailler la Plastiline 60 il faut la mettre au four (réglé au minimum). Le modelage et le lissage se fait en s'aidant d'un sèche cheveux. Une fois refroidi, le pilote se tient bien, et ne s'affaisse pas.

Le pilote est terminé. La polymousse étant crémeuse et s'expansant très rapidement après mélange, (30s) je ne pense pas qu'il soit possible de la couler par une ouverture dans le dos du buste et qu'elle aille jusqu'aux pieds et encore moins passer par le coude des bras. Je vais donc être obligé de couper le pilote en plusieurs parties pour faire les moules, jambes, bras, buste. Les diverses parties en mousse seront réunies en les collant à la néoprène.

 

L'empreinte des semelles est usinée à la CNC, chaussures et chaussettes sont faites en plastiline. Les membres sont donc séparés du corps, il ne reste plus qu'à enrober tout ça dans du silicone épaissi, puis faire des coquilles autour en bandes platrées.
J'ai fait quelques essais de moulage avec résine en extrémité + mousse pour le reste, ça a l'air de fonctionner. Les mains, la tête et les chaussures seront donc pelliculées en résine PU en retroussant les moules en silicone pour y insérer la résine, puis les moules seront mis en place dans leurs coquilles et la polymousse souple sera coulée.


La texture des chaussettes est faite avec du papier de verre gros grains et un engrenage

La tête ne me plaisait pas, un peu petite et comme elle était rapportée la jonction était mauvaise. J'en ai modelé une nouvelle, visage carré et des traits plus durs. 2.6kg de Plastiline ont été nécessaire au modelage du pilote

L'ensemble a été enrobé d'une couche de silicone RTV, une seconde couche épaissie avec un thixotrope est passée afin de donner de la tenue aux moules. La couche épaisse est lissée au doigt mouillé quand elle a commencé à prendre.


500g de silicone ont été nécessaire pour enrober les 5 parties du pilote

Un entourage à la plastiline souple (indice 50 - 1kg) est mis autour des éléments, afin de créér le plan de joint de la coquille en bandes platrées.

La pose des bandes est trés facile, il suffit de découper des morceaux et de les plonger dans l'eau, on applique en tapotant avec un pinceau et un peu d'eau. 3 à 4 couches croisées suffisent.

La plastiline souple est enlevée, il reste à faire la même chose de ce côté en bandes platrées, en ayant bien enduit le plâtre de démoulant (vaseline)


Les moules du pilote sont prêts

Chaque moule a été rempli d'eau afin d'en connaitre la contenance exacte. Tout doit être soigneusement noté, ainsi que les quantités de produits utilisés.

A titre informatif voici les quantités utilisées pour mouler le pilote
-Corps/tête >  Résine PU tête 13g + 13g - Polymousse corps 55g + 30g
-Bras droit > Résine PU main 7g + 7g - Polymousse 14g + 8g
-Bras gauche > Résine PU main 7g + 7g - Polymousse 14g + 8g
-Jambe droite > Résine PU pied 10g + 10g - Polymousse 25g + 14g
-Jambe gauche >  Résine PU pied 10g + 10g - Polymousse 25g + 14g

La polymousse s'expanse 5 à 6 fois en tiedissant le moule et la coulée au sèche cheveux 
Le moule est enduit de vaseline à l'extérieur afin qu'il glisse facilement pour le retrousser à l'envers. La résine PU est coulée dans la main et le pelliculage remonte un peu sur l'avant bras pour faire une bonne jonction avec la mousse. La résine laisse environ 3mn pour travailler, on a donc le temps de chasser l'air aux bouts des doigts en appuyant sur le moule, ça a également pour effet de faire remonter la résine pour le pelliculage de l'avant bras. Avant que la résine ne durcisse, on remet le moule à l'endroit, on souffle dedans pour bien remettre la main en place et on l'enferme dans la coque en plâtre. Quand la résine ne coule plus mais poisse encore, on coule la polymousse souple. Remettre de la vaseline à l'extérieur du moule pour le retrousser facilement pour démouler.

Le prix de cette mousse souple est assez cher: 30 euros les 450g, elle est bien sûr beaucoup moins cher en gros conditionnement: 95 euros les 8kg (de quoi faire une trentaine de pilotes) hélas pas de conditionnement intermédiaire et durée de vie de seulement 15 jours une fois ouvert.


Les membres sont collés à la néoprène, l'ensemble pèse 150g

 


 Une fois peint et habillé, le pilote pèse 200g

Voir toute la construction du NITRA 3

 


Vidéo du moulage d'un pilote (corps en mousse PU dure sur cette vidéo)

 

 

 

Proportions de visages et mains, directement imprimables sur feuilles A4

Visage Face/Profil et mains échelle 1/5 1/5.5 1/6 1/10

Visage Face/Profil et mains échelle 1/4 1/4.5

Visage Face/Profil et mains échelle 1/3 1/3.5

 
     

Retour Accueil