12 Novembre 2003

Les ailes sont entoilées au Diacov. Le Diacov est un tissu thermorétractable semblable au Solartex, d'un aspect transparent comme le papier calque. Ce tissu d'entoilage fabriqué par la Société DIATEX est également utilisé dans l'aéronautique. La méthode d'entoilage a été décrite sur la page du Bergfalke. La masse d'une aile complète avec servo avant entoilage est de 300gr et 350gr entoilée. Soit 100gr le m² de Diacov.

 

Selon l'aspect recherché, le Diacov peut être laissé "nature" ou directement peint, ou encore être protégé d'une ou plusieurs couches d'enduit nitrocellulosique, peint ou laissé transparent.

 

Précentrage avec 350 gr de plomb coulé en forme grace à un moule fait de plusieurs couches de papier alu.

 

La peinture est passée directement sur le Diacov sans aucun apprêt, 3 bombes de 400ml gris métallisé pour auto. j'ai eu la frayeur de voir l'entoilage se détendre sous l'effet de la peinture, mais le lendemain la tension était revenue. Le plus long est la préparation des caches en papier scotchés, tous les goussets seront peints dans un second temps.

Les immatriculations en lettres gothiques ont été tracées à partir d'une photo prise bien en face du sujet grandeur. Recadrage de l'image, mise à l'envers et redimensionnement pour une impression à l'échelle de la maquette. Avec du papier calque, je trace les contours des lettres, il ne reste plus qu'à reporter sur le fuselage. Avec un feutre indélébile à pointe fine, je trace les contours. La peinture (Humbrol noir satiné) se fait trés facilement avec un bon pinceau fin.


21 novembre 2003

 



Cliquez pour Agrandir
 
24 Novembre 2003

 

Enfin le Vol !

Lundi 8 décembre 2003, une magnifique journée, douce et ensoleillée, avec une petite brise de sud de 10 km/h, pas d'hésitation, direction le Pic du Vissou. Arrivés sur le site les premiers, aucun planeur pour évaluer la portance de ces faibles brises. Tant pis, je lance, le Mü13 part bien droit et commence à prendre de l'altitude, aucun trim à retoucher, mais les commandes sont vives, trop, même en petits débattements. Le résultat ne se fait pas attendre, le planeur déclenche autant d'un côté que de l'autre, dès que l'on braque un peu trop les ailerons et la profondeur, je me fais peur 2 ou 3 fois... Ce bras de levier très court associé à des débattements trop grands doivent en être la cause. Je calme le vol et fais quelques passages bas pour que Joëlle finisse la pellicule de diapos, je décide de voler encore un peu plus bas juste au ras des yeux et de ralentir pour immortaliser la bestiole, à ce même moment, plus un souffle d'air, je n'arrive plus à reprendre d'altitude, je transite du Vissou au Vissounel, toujours rien, je vois le Mü13 s'enfoncer encore, le planeur déclenche encore une ou deux fois avec pour résultat de perdre une vingtaine de mètres. Le centrage à l'air trop avant? Pas facile dans ces conditions d'espérer remonter, d'autant plus que le stress me gagne, le trou est inévitable. Je longe le petit chemin pour atterrir, afin de ne pas trop crapahuter pour le récupérer. Le planeur se pose. je descend vite le récupérer et là, je me rends bien compte qu'il n'y a plus un souffle d'air, la chaleur est étouffante, nous sommes pourtant au mois de décembre, j'entend même des grillons et sauterelles! sans exagérer il doit faire en plein soleil pas loin de 30°. La remontée est comme toujours pénible, je suis trempé de sueur...
Arrivé en haut, Pierrot et Jean Claude sont là, les brises se sont rétablies, et ça vole fort bien. Je réduis mes débattements d'ailerons et profondeur et je relance. Cette fois ci, le Mü13 est moins chatouilleux, mais déclenche encore, je vais profiter du reste de la journée pour faire un vol calme et le prendre en main. Le test du piqué révèle un centrage trop avant. Mais ça restera comme ça pour aujourd'hui.
Quel plaisir de voler dans ce ciel bleu azur, quel calme, juste le bruit de la rivière en bas qui trahi les trombes d'eau qui se sont abattues sur la région quelques jours plus tôt... on ne sent pas du tout de vent, et la portance est énorme, le Pic chauffé à blanc restitue toute son énergie.
Le lendemain, il me faudra repeindre les égratignures inévitables lors d'une descente au trou et refaire le tube de pitot perdu dans les herbes hautes.

Remorquage à Baillargues (Nord-Est de Montpellier)
Jeudi 11 Décembre 2003: la journée est encore magnifique, ni nuage ni vent et une douceur exceptionnelle l'après midi. Je demande à Gérard Risbourg de venir pour me donner son avis sur le planeur et prendre quelques photos, Olivier se chargera efficacement du remorquage. J'ai donc encore réduis les débattements pour n'avoir plus que +/-10mm à la profondeur et +6/-10mm aux ailerons, j'enlève aussi 20 gr de plomb, ce qui recule le centrage de 5mm. Le vol est maintenant très calme et agréable, le Mü13 a encore tendance à déclencher, mais uniquement avec la profondeur et ailerons à fond. Gérard pense que cela vient des ailerons qui sont larges et vont jusqu'aux extrémités. Le vol est assez lent et réaliste, et le taux de chute très satisfaisant, permettant de voler 10 à 15 mn dans cet air stable et sans vent. Les aérofreins sont efficaces, avec un petit couple à cabrer, que j'ai contré par mixage de la profondeur, et ils ont surtout un look d'enfer! 
Je sais maintenant que je vais me régaler à la pente avec ce joli petit planeur.
Mais la journée n'est pas finie et va me réserver encore quelques agréables surprises! Gérard veut absolument que l'on remorque en double avec son SB10 équipé de son Kodak 5 méga pixels, pour prendre des photos et des vidéos en vol


Vidéo du remorquage en double

 

Caractéristiques:
Echelle: 1/6
Envergure: 266 cm
Longueur: 100 cm
Profil: Eppler 205
Surface Alaire: 45,4 dm²
Masse: 2020 gr dont 350 gr de plomb
Charge Alaire: 44,5 gr/dm²
Commandes et débattements:
Ailerons: petits débattement +6/-10 - grands débattements +8/-14 
direction: 40 à 50mm environ 45° voir plus
profondeur: petits débattement +10/-10 - grands débattements +15/-15  
aérofreins: sorti des palettes 70° 
crochet de remorquage.
Accus: 4x1600 mah NIMH

 


 


Aperçu des plans - Cliquez pour Agrandir

 

Vente des Plans

Le plan original version papier validé par ma construction est aussi en vente sur 2 planches, fuselage vue de dessus et côté, tous les couples dessinés, 2 ailes dessinées + toutes les nervures, stab, aérofreins...

 

 

Page [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]

 

Accueil | Monographie du Mü13 d2